Facebook parle à des bourses d’échange pour y inscrire potentiellement une cryptocurrency.

C’est la principale conclusion d’un article du New York Times publié jeudi sur plusieurs tentatives visant à introduire des crypto monnaies natives sur les plates-formes de messagerie largement utilisées, Messenger et WhatsApp, toutes deux détenues par le géant Facebook. Le Times rapporte que Signal and Telegram prévoit également de déployer des crypto coins au cours des 12 prochains mois, ce qui explique surement le sentiment d’urgence chez Facebook.

Citant « quatre personnes informées sur les négociations », le Times rapporte que Facebook a déclaré à officiels qu’il s’attend à sortir un produit dans la première moitié de 2019, d’abord aux Etats Unis avant un lancement global prévu pour 2020.

Le projet de Facebook, que Bloomberg avait déjà décrit comme un coin stable pour son service de messagerie WhatsApp, serait le projet le plus en vue du groupe. Le géant des réseaux sociaux compte 2,5 milliards d’utilisateurs dans le monde et contrôle de loin le domaine avec ses applications Facebook, Instagram, Messenger et Whatsapp.

Une source parlant à Forbes sous couvert d’anonymat a confirmé que l’entreprise travaille sur un coin stable, sur la base des réunions précédentes avec la société à Menlo Park.

Facebook a renforcé son équipe spécialisé sur la blockchain au cours des derniers mois, avec une poussée d’embauche et au moins une acquisition de talents. La société cherche actuellement à pourvoir près de 20 postes liés à la block. Selon le rapport du Times, plus de 50 ingénieurs de Facebook se consacrent au projet de blockchain de l’entreprise et ce pourrait être l’un des pilier majeur de la croissance des revenus du site pour l’avenir.

En augmentant la portée du projet, l’article indique que Facebook a l’intention d’intégrer les utilisateurs à ses services de messagerie Messenger, WhatsApp et Instagram dans une même application pour faciliter la communication. Une nouvelle reçue sans grand enthousiasme par le public qui à peur de perdre les atouts de chaque plateforme.

Affaire à suivre. Ce qui est sur c’est que la crypto monnaie de Facebook devrait faire son arrivée très prochainement sur l’application.